samedi, décembre 24, 2011

2012 sera l'année de l'interweb

Salut bande de chacals pourris,
dans l'esprit de la date, le barbu gras et rubicond, les grêlons vivifiants, la sur-nutrition à base de mollusques marins, les castagnes dans les bouges avec des malabars et les cadeaux Mediamarkt, voici pour vous une bonne nouvelle:
le cyber artshop l'Horrible Jean est ouvert et vous pouvez y acheter des petites frappes mais aussi des trucs de vos auteurs favoris, Mes souv' & Mort', mais aussi d'autres bidules de gens externes au fanzine (pfff les nazes du cul).
Certains chuchotent même que pour les enfoirés qui n'ont aucunes petites frappes chez eux, y'a ça


Alors zyva c'est par là que ça se passe


A l'année prochaine,



PS: désolé pour le bande de chacals pourris

mardi, septembre 27, 2011

les auteurs de Dr Dauphin partent en vadrouille



Dans un élan de mercantilisme éffréné conjugué à une envie irrépréssible d'exotisme propre aux aventuriers du quotidien que nous sommes, nous avons outrepassé les frontières de notre tant choyé royaume pour nous rendre dans le dedans de la république française où nous avons fièrement exhibé le dernier numéro de la petite frappe fraichement imprimé (voir ci dessus).
La mouche qui pète en couverture a eu -comme escompté- l'effet d'une torpille pour zygomatiques sur les grands enfants que sont les français, toujours avides d'une blague sur les vents intestinaux ou sur l'appareil génital de la dernière miss france en date.
Nous sommes donc maintenant riches, Martin va enfin avoir une prothèse digne de ce nom, que je suis d'ailleurs en train de commander à l'instant... Quoi 34 euros?!! Ah... zut
Bon, envoyez nous des sous, s'il vous plait

mardi, septembre 20, 2011

Solitude est un vain mot désormais

Oh Allégresse tu es revenue, toi qui m'avais délaissé, préférant la compagnie d'autres que tu jugeais -dans ta sombre bêtise- plus fréquentables que moi.
Et tu me reviens dans ta robe d'opprobre, celle qui m'a sied bien des nuits, ces nuits ne paraissant ne jamais succomber, drappants de leurs houilles cristallines mes mornes humeurs.

Mais tu es de nouveau mienne, toute entière, ôh Félicité, toi aussi tu es des nôtres, (solo de harpe) vos doigts noueux et diaphanes parcourent, tel jadis, mes longs cheveux d'or qui avaient cessés de croitre durant votre si longue absence, tout comme mon cœur avait interrompu son galop effréné.

Mais depuis hier l'imprimé qui rendait ma vie plus savoureuse, a sorti au grand jour son troisième opus et je peux enfin dire que vous êtes de retour mes tendres confidentes, vos traits délicats et juvéniles irradient d'une clarté salvatrice les tréfonds de mon âme et nonobstant les soupirs serinés dont vous me couvrez, je ne peux m'empêcher de louanger le très-haut de vous avoir renvoyé à mes cotés.

Oh Allégresse, oh Félicité, qu'il est tendre de vous revoir, humiliées et à moi, moi seul, pour toujours

jeudi, septembre 15, 2011

préparez votre pognon

De source sûre:



Ils se sont surpassés cette fois encore

11,5/20 !! si pas plus

Où s'arreterront-ils?


Extrait:




Bonus:








LA PETITE FRAPPE 3 DANS BIENTOT VITE

jeudi, juillet 07, 2011

Car il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés

Coucou les petits amis,
c'est moi, Scaphandri,
la mascotte de l'union des scaphandriers dont mes supers copains de la petite frappe vous parleront dans le prochain numéro de leur fanzine qui avance super top bien hihihi
Voili voilou,
sinon je me nourris uniquement de fraises et de papillons (vivants),
je fais des calins à tout les gens gentils, et aux méchants aussi parceque cette petite planounette a besoin d'amour, et des règles plus strictes sur le téléchargement des médias comme ils le disent sur le début des DVD , parceque voler c'est mal,
Bisous

Scaphandri (la mascotte)

lundi, juin 27, 2011

Un week-end à la capitale de la Belgique



Dans l'espoir de se faire plein de pépettes à base de répliques accrocheuses telles que "hé le gros, achète notre fanzine espèce de gros" ou "hé la moche, achète nos livres espèce de moche" ou encore "hé le rouquin, dégage tu pues", nous nous sommes rendu dans la capitale de Bruxelles de Belgique.

Le quartier Nord de Bruxelles est un endroit chaleureux, où les gens vous accueillent bras (et jambes) ouverts, arborant l'année durant des décorations de vitrine chamarrées, où les dames ont un sens aigu de la politesse et des façons franches et physiques de vous saluer.


Ce week-end s'est assez bien passé dans l'ensemble si l'on excepte les premiers jours un peu pénibles, parfois égayés par une baston avec des gros, des moches ou des roux diaphanes





On a toutefois exhibé fièrement nos masques et fait la danse de la pluie pour détruire tous les fanzines et pouvoir enfin rentrer chez nous, en Andalousie terre de bien des mystères, comme la fois où qu'on avait tapé trop fort dans le ballon et qu'on l'avait jamais retrouvé ou quand y'avait un chien qui mangeait tout le monde sauf que c'était pas en Andalousie (terre de mystère) 



In fine, c'était assez lol voire des fois mdr donc ça va.


Mortis a, par contre, encore une fois égaré sa prothèse, donc si une des gentilles madames chez qui on est allé faire des siestes pouvait nous la renvoyer par postpack assez vite ce serait bien car on a une compétition de danse irlandaise la semaine prochaine et sans sa jambe Mortis sait pas répéter et ça fout la choré et un an d'entrainement par terre.


Merci d'avance


mardi, juin 14, 2011

La Petite Frappe: Une Vie à Travers le Temps

pour les infidèles qui ne sont pas venus à notre exposition à Livre aux Trésors, voici une biographie succinte du fanzine, avec toutefois moins de dessins, d'annexes et de confusion dans la présentation, vous n'aviez qu'à venir, c'est bien fait pour vous

#3300 AV JC (l'après-midi)
Invention de l'écriture, dont la petite frappe se servira quelques années plus tard avec tant de brio, jonglant avec les mots, dansant avec les verbes, épousant les adverbes, et enfantant la divine sémantique qui est leur arme d'hier et d'aujourd'hui et de demain et de après-demain.

#décembre 1890
Naissance des frères Georasne, ils sont siamois.

#1913
Séparation des deux frères grâce aux progrès de la technologie des ciseaux.

Cinq jours plus tard ils essaient de se recoller avec de la Pritt, c'est un échec.

#1919
Christophe Colomb Junior découvre l'Afrique en cherchant sa voiture sur le parking de l'Aldi.

Deux semaines plus tard les frères Georasne embarquent dans un ferry pour le nouveaux continent.
Leur compagnon de chambrée n'est d'autre que Fred Phoenix, les trois hommes ne se quitteront plus désormais.
Trois jours plus tard, Fred Phoenix disparait dans la nature, lors d'une escale à Dunkerque.

Le bateau est attaqué par des pirates, lors de la grande bataille des pirates.
Fred Phoenix crève l'oeil d'un mystérieux pantin en origami qui ressemble étrangement à Will Smith, l'humiliant à vie.
Ahlàlàlà, qu'est-ce qu'on a rigolé ce jour là.

#avril 1920
Arrivée en Afrique noire.

Fondation du Petit Patriote, magazine évangeliste d'humour et de calembours.

#hiver 1922
Nathanaël, devenu prètre, réalise à l'aide des membres de sa paroisse la plus grosse boule de caca au monde (3,47m de diamètre)





#printemps 1922
Après avoir appris à lire aux enfants du soleil et introduit les sous vetements dans la vie moderne des hommes d'ébène, les trois compères figurent en tête des personnes les plus riches du continent, en effet le Petit Patriote est la plus grosse (et unique) vente de magazine d'Afrique centrale.

#janvier 1956
Pour parer à la concurence de Picsou Magazine et de France Dimanche, lancement de produits derivés tels que le Petit Patriote gadget, magazine pour enfants et les pogs Petit Patriote, creusant ainsi la tombe de leurs rivaux.

#1960
Le souffle putride de l'indépendance gagne l'Afrique toute entière, il ne fait plus bon d'être blanc, riche et esclavagiste.

Les frères Georasne sont accusés de cannibalisme et doivent fuir le continent. Lors de leur poursuite trois policiers sont tués par une grosse crotte géante de 2,95m.

#1961
Après un an passé à paufiner leur technique de chateau de sable dans le desert Lybien, les frères Georasne regagnent la Belgique dans un zeppelin envoyé par le roi de la Belgique. Le vertige, la fumée de l'appareil et le crack en suppositoires ingérés durant les 15 jours de voyage donnent aux deux frères la vision d'une usine utopique pour faire du gouda.

Une foule de plus de 14 millions de belges et leurs enfants les attend à l'aerodrome de Liège.

#1967
Sortie de l'auto-biographie des Georasne, "des étoiles plein les yeux" où ils reviennent sur les causes de leur départ du continent auquel ils ont tant apporté "meutre, tortures, cannibalisme, appelez ça comme vous voulez, on est des victimes aussi" ils expliquent aussi leur cannibalisme par "légitime défense teintée de curiosité"



#1970
Les frères Georasne ainsi que Fred Phoenix décident de relancer le Petit Patriote sous une forme nouvelle: la Petite Frappe est née.

Début de la collaboration avec le centre d'impression laïque, ce qui est un message fort car à l'époque le secteur de l'imprimerie est censurée par la philosophie pudibonde d'après-guerre.

Installation dans leur nouveaux locaux, Nathanaël fait tomber la clef dans une bouche d'égouts, les trois amis restent dehors. L'usine de gouda ne marche plus.





#hiver 2006
La rédac' décide d'appeler un serurier pour ouvrir la porte, ce serurier c'est Pilsner Korv pardi, tout juste arrivé de sa Slavie natale, que les hommes vont engager pour réaliser les taches ingrates et pour plagier les canards de l'époque

#début 2007
Premier brainstorming de lancement du premier numéro de la Petite Frappe numéro uno.

#avril 2010
Après une pause de trois ans, le premier numéro sort.

#mars 2011
Sortie du deuxième numéro et exposition durant treize mois à Livre aux Trésors. Durant le vernissage du 18 mars, les frères georasne, ivres, braquent la librairie, Mathurin allant même jusqu'à tirer une balle dans le genou de Pilsner Korv pour je cite "faire comprendre à ces gol-mon qu'on est pas là pour déconner"

#le futur?

mercredi, juin 01, 2011

C'est un grand qui m'a dit de le faire

Suite aux pléthoriques procès en cours et à venir, nous tenons à préciser à ceux qui ont -à tort- prêtés crédit à nos exhortations répétées à propos de "bruler vos cachots en location et vos parents qui vous oppriment" afin de "foutre un bazar gravos" dans "cette socièté nymphomane qui nous rejette alors que c'est elle qui nous a enfanté"
Nos paroles ont étés, hélas, prisent bien trop au premier degré par de nombreux jeunes aujourd'hui incarcérés et orphelins.
Par pitié, assurez vous dorénavant de ne bruler que des habitations vides, et d'avoir une autorisation au préalable, ne serait-ce que verbale (ou tacite du moins), cela nous éviterait une bonne chiée de problèmes
Merci d'avance

PS: nos réunions révolutionnaires continuent malgré tout, la semaine prochaine: "comment réussir une prise d'otage avec un minimum de sacrifices humains" venez nombreux et armés

mercredi, mai 25, 2011

Marre des jeunes

Cela fait deja une brouette d'années que la petite frappe dénonce du doigt l'insécurité intra-urbaine au sein de nos villes remplies de danger et de "graffiti'z", la violence chez les jeunes furibards en baskets à "scratch" et la musique rap éducative si aggréssive.

Beaucoup estimaient que notre combat était vain, futile voire risible ou retrograde mais nous avons tenu le cap de toutes nos mains, nous avons continué à mettre notre grain de sel dans la soupe, nos pieds dans le plat et notre cerise sur le gateau.

Ce matin la jeunesse nous a répondu de façon frontale (voir photo ci-dessous)

Malgré nos syncopes, nos pleurs et le fait que Pilsner ne veut plus sortir de chez lui depuis; sachez, bande de vilains, qu'on va le dire à vos parents et que c'est celui qui dit qui est

(et toc)



post anonyme

jeudi, mai 05, 2011

Sur les traces d'Azertip

Les dernières nouvelles de notre ami Azertip (aka Dunon aka Dr Menteur, invité de la petite frappe n°2, achetez la bande de sapajous) étant des plus catastrophantes, ce dernier nous parlant d'un "enfer de sable rempli de barbares enturbanés" et de ses récurrents "tracas avec les mafias locales", nous décidâmes d'aller le sauver de ce pays arriérié où le soleil frappe aussi fort que Bertrand Cantat à savoir la Tunisie (ou est-ce la Turquie?).

Sur place je commençais donc mes investigations toutefois écourtées par la reception d'un SMS-mobile de Martin resté en Belgique: "Kés tu fou an tunizi gro crét1, sa fé 1an kAzertip é revnu".
Passé les quatres paquets de dix minutes utilisés a déchiffrer le contenu du texto, je compris donc que j'avais voyagé en vain, je quittais donc les terres musulmanes le soir même.

Quatres jours de bateau plus tard, je suis toujours à quai: la troupe théatrale -bien connue ici apparemment- "les serviteurs armés d'Allah" nous régale de son spectacle terroriste teinté d'humour pince sans rire (l'école anglaise dans toute sa splendeur): racket, violences morales et physiques, viols collectifs et thé à la menthe sont notre quotidien depuis près de cent heures maintenant.
Je profite donc de l'i-phone trouvé sur un cadavre égorgé pour vous faire part de mes impressions sur ce délicieux spectacle d'humour qui -quoique qu'un peu longuet- témoingne des idées fraiches et ludiques qui, soyez en sûrs, relanceront une économie arabe bien moribonde depuis que le vent de révolte, orchestré en n'en pas douter par ces immondes bolcheviques, a soufflé sur tout le nord du continent.
Je vous laisse car l'animation de plongée lestée aveugle commence et j'ai toujours voulu carresser des crocodiles.
Allez à bientot, et comme ils ont coutume de dire ici "si toi pas rester à genoux, nous faire trous à la mitrailette dans ta figure"


lundi, avril 04, 2011

les dauphins ont des moules et non pas le contraire

Très occupés par le succès retentissent de notre expo à Livre aux trésors dont nous vous parlions dans le précédant post, on a vraiment étés des blogoisifs de haute voltige,

mais on a des excuses en béton armé:

1/ on avait l'expo d'abord de un
2/ la rédac' se trouve -pour l'instant- aux quatres coins du monde afin de distribuer, dans un élan de prosélétisme et de mercantilisme acharné, le second volume du fanzine qui a sû reconcilier l'art moderne et blagues de Toto
3/et on a pas besoin d'excuses de toutes façons d'abord

et on est, pour se faire pardonner, porteurs de bonnes nouvelles en tarmac équipé d'un fusil:

1/l'expo est prolongée jusqu'au 14 avril, des explications du pourquoi par ici
2/on a, sur nos espaces internet personnels, dévoilé une petite partie de ce que vous pouvez admirer à ladite exhibition, alors d'abord Mortis Ghost et ensuite Mes sous vetements sont propres
3/et enfin deux photos du vernissage: moi-même et Mortis en costumes-sombrero, hélas Gustave, notre ami manchot, afin de bien tenir l'appareil de photographie instanée a malheuresement caché nos si beaux faciès poilu, mais on ne lui en veut pas, car il est bègue.
La seconde est une chatte de dauphin (ici entourée pour une meilleure compréhension), reproduite sur un puzzle que Mortis m'a offert pour mon anniversaire, car cette homme est -sachez le- aussi gentil qu'il est vicieux, comme peut-être vous, qui êtes -ça arrive très souvent- tombé sur notre blog en cherchant des images pornographiques d'unijambiste, ou cette fois-ci de vulves de dauphin, vous devriez avoir honte


lundi, mars 14, 2011

kung fu à lier !!!!!




Oh ! A propos, éh, toi, les gogos, vendredi viens. Voilà, c'était Nathan et Martin, les rédacteurs en chef de la petite frappe. Maintenant nous retournons œuvrer à la construction d'un bonheur pictural universel et accessible à tous autour de notre bonne vieille planounette bleue (la terre).

Oh ! A propos, éh, toi, les gogos, j'ai oublié de te dire, il y a un évènement facebook ici juste là et vous pouvez aller dire que vous y serez ou dire où vous êtes en vacances. Pour ceux qui viennent déjà de facebook, et bien considérez votre passage le début d'une boucle infinie de liens hypertextes, facebook-blog blog-facebook, vous voilà enfermé tel Piccolo Daimaô dans son autocuiseur.

On compte sur vous, ne nous décevez pas à nouveau.

samedi, février 26, 2011

c'est la nouba, c'est les noob qui font la loi



Les années double vingt seront bientot un reculé et nébuleux souvenir et la rédac' de la petite frappe scrute -depuis le dernier étage de leur building mou aux couleurs variantes et saturées- le ciel perforé de part en part par les volutes de fumée laissées dans leurs trajectoires celestes par les libellules robots qui assurent, en cette veille d'année nouvelle, le transport des quidams s'affairant à leurs tâches pénibles et quotidiennes.

Fantasyland est désormais la capitale du monde, ce qui était il y a de ça un couple de décennie la ville de Liège, est aujourd'hui la métropole que l'humanité regarde, jalouse et prend en exemple.
Et dans cette cité reine règnent trois hommes, forts du succès planétaire de leur opéra-slam, Fred Phoenix, Mortis Ghost et Mes sous vetements sont propres sondent le ciel orangé surplombant la mégapole futuriste; dressant le bilan de trente années de fanzinat et analysant le triomphe fulgurant rencontré avec l'opéra-slam de 14h "when i look at the sky" l'histoire poignante, chantée par une troupe de québecois éffeminés, d'un homme se demandant si Pierre Peret le regarde du ciel lorsqu'il fait caca.

Les 658 millions de spectateurs ainsi que les ventes de 12 milliard de DVD ont assurés aux trois compères gloire, fortune, frais d'avocat et passages dans le talk-show de Laurent Ruquier.
L'esprit cartangle a gravité autour du globe, a violement pénétré la conscience collective et enfanté d'une façon nouvelle d'aborder l'humour à base de caca.
Les ventes du fanzine plafonnent aujourd'hui autour de trente par numéro (sans compter ceux que les auteurs offrent à leurs amis et familles) ce qui place l'imprimé en 2356759ième position dans la vente de fanzine à l'échelle mondiale (ce qui est pas mal, quand on y réfléchit)

Malgré leur surclassante victoire fâce à l'échec, le trio -symbole de toute une génération- doit toutefois céder une bataille à l'avantage de cette cruelle et méprisable sorcière qu'est la vie: la disparition prématurée de Pilsner Korv
Certaines rumeurs le disent mort par strangulation érotique, d'autres parlent d'un emprisonnement à vie dans une cellule hongroise pour proxénétisme et conspiration, d'autres encore disent qu'il est ce clochard s'accouplant avec les pigeons qui surveille si la gare centrale de FantasyLand ne prend pas vie lorsque les gens dorment, certains vont même jusqu'à prétendre qu'il n'a jamais existé.

Ceci est donc un message pour Pilsner Korv: si tu captes l'internet-mobile où que tu sois, sâche que nul robot à ton image ne pourra te remplacer, quelque soit l'hilarité que provoque son accent slave.
Aucune photo grandeur nature ne remplacera celui dont nous raillions les moeurs loufoques et les croyances braques, engendrant sourires fraternels et tapes masculines dans le dos.
Et aucune poupée gonflable à ton éffigie ne remplacera ton souffle chaud et te bras velus et protecteurs lorsque nous dormions à l'arrière du mobil-home blottis les uns contre les autres


Pilsnou reviens, tu nous manques

mardi, février 22, 2011

les aprèm' rigolol à la rédac'

Votre enfant vous ignore-t-il devant ses petits camarades?
Traine-t-il les pieds lorsqu'il doit passer un samedi sur deux en votre triste et imbibée compagnie?
Depuis combien de temps ne l'avez plus entendu rire? (mis à part la fois où vous vous étiez battu avec la madame pipi du Cora car cette infâme connasse n'avait pas rendu votre monnaie et que cette truie -grâce à la graisse accumulée en 45 années d'existance- vous avez maintenu au sol et giflé près de 67 fois)

Si les réponses à ces questions sont aussi douleureuses qu'une poction lombaire faite par Gilbert Montagné, il est grand temps de nous envoyer le fruit de vos entrailles.
En effet, tout les samedis à partir de 13h, la rédac' de la petite frappe organise pour vous, père célibataire en mal de reconnaissance, des après-midi rigolotes et éducatives pour vos enfants.

Leur ami Archibalt la montagne leurs expliquera tout sur le fascinant monde de la nature:
la vérité sur le cycle de l'eau, pourquoi faut-il haïr les dauphins, comment mettre le feu à des choses, pourquoi leurs vilaines génitrices sont encore plus chiantes tout les mois
et avec leur copain Gnougnouf accompagné de son fidèle compagnon Organi, ils apprendront tout ce qu'il faut savoir sur le dedans du corps humain: d'où viennent les prouts, quelle partie du cerveau faut-il électro-choquer pour éviter de devenir homosexuel, comment les juifs manipulent les gens pour leur profit en faisant croire à l'éfficacité des médicaments, pourquoi leurs vilaines génitrices sont encore plus chiantes tout les mois.

Votre descendance aura, enfin, toutes les clefs du savoir véritable dans ses petites mimines boudinnées,
votre ex-femme ne pourra que constater avec quelle maestria vous nourrisez l'âme de vos rejetons, et l'ampleur de sa propre bêtise fâce à ces derniers.

Alors c'est qui maintenant "l'abruti", "le débile congénital", "l'incapable", "le père indigne", "le bande mou", "le déchet sâle et pervert" hein?
Hahahaha SA-LO-PE!!! Tu regrettes maintenant? hahaha trop tard! Tu peux pleurer, je suis dur comme un roc, je suis un homme nouveau, j'ai pas besoin de toi non plus, je ne t'ai jamais aimé et je suis très heureux à présent, ...

(pleurs éttouffés)
La Gnougnouf-Duvert compagny ayant cessé toute collaboration avec la cellule de réinserstion pour déviants sexuels de Droixhe, les acteurs dans le costume de Gnougnouf sont maintenant garanti 100% sains, merci de ne plus porter plainte

lundi, février 21, 2011

RRHHHHGG

RRRRRHHGGGGNNNN  HHHGGGRRGRHHH GGRRRRRR AAAAHHHGGGNNNNN GGRRRRRRHHHHHNNNNN GGRRRNNNNNNNGGGGHHHH RRRRNNNNAAAAAEEEEEGGGGNNNNN RRRRRHHHHH GGGGGNNNNN RRRRRHHHHEEEEE GGGNNNNRRRRR KRRRRRRR AAAAARRRRRGGGGHHHHHRRRRRNNNNNGGGGNNN KKKKRRRRRRNGGGNNNNAAA SSSSHHHHRRRRRRR

J'ai MMAAAAALLL aux DOOOIIIIGGGTTTSSS j'ai trop TRAVAILLÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ à la PETTTIIIITTTEEE FRRRAAAAPPPPEEEE DDDEEEUUUUXXX !!!! TROP DE LABEEEEEUUUURRR et d'EFFFOOOORRRTTTT je veux retourner dans mon HAMMAAAACCCC et faire semblant de travailler pour l'ONNEEEEMMMM. J'AAAAIIIIMMMEE PPAAASSS LLAAA DIFFFIIICCULLLLTTTTÉÉÉÉÉ.


A part ça c'est bien alors achetez la en grandes quantités, ou vous rendrez triste la petite pomme de noël qui vit sous la terre et se nourrit de l'espoir des enfants malades (ceux qui ont lu la petite frappe numéro 2 comprendront).

jeudi, février 17, 2011

vidéo x jeune fille chaude unijambiste piscine


Ce qui est bien : Erwin Dejasse sur une licorne avec des bongos (ci dessus), l'odeur des fleurs, le printemps, la marade, les écureuils mignons et petits, le fenouil et le sucre, la politesse, l'eau potable, les gifs avec des étoiles, manger, les coqs, le passé, le manichéisme.

Ce qui est mal : Valentine (ci dessous), l'odeur des pets, l'hiver, la déprime, les gros écureuils borgnes, l'ail et le sel, les gros mots, l'eau pétillante, les gifs avec Edouard Balladur, vomir, les serpents, le présent, le bouddhisme.



jeudi, février 10, 2011

le futur est à nos portes, et il est armé

Mes amis c'est un bien grand jour!

la petite frappe 2 est finie à 100%

Nous attendons des nouvelles de ROFLCOPY 2000 et puis nous lancerons les rotatives pour que chaque foyer du royaume ai, en cette veille de Noël, un exemplaire de votre fanzine favori.

Pour fêter l'évenement nous avons demandé aux gens de la rue ce qu'ils pensaient de notre imprimé,
voici la vidéo:























zut ils en disent pas vraiment du bien...

et c'est pas une vidéo, qui a bien pu faire cette merde?
ah zut c'est moi...

hahahaha ,
j'ai tendance parfois à être schizophrène
lol

à propros on est pas la veille de Noël,
j'ai menti pour avoir l'air plus cool

samedi, janvier 15, 2011

Judith

extrait du rapport de police du Grindelwald, Alpes suisses

deux individus, vraisemblabement à l'origine des faits macabres du 12, ont été appréhendés alors qu'ils tentés de fuir la Suisse déguisés en femmes, voici leur déposition:


Mes sous vetements sont propres dit "De Gracy": -Notre plan de départ n'a jamais été de faire le mal monsieur l'agent

Mortis Ghost dit "Dalton la balafre" : -On pensait pas à mal monsieur l'agent

MSVSP: -Tout ce qu'on voulait c'était vendre notre fanzine, mais là on se disait comment, voyez, donc on a réfléchit puis on s'est demandé: qui fréquente ce genre de réunion de chomeurs qui font de la bande dessinée? hein qui?

MG: -Qui?

MSVSP: -Les disqueuses à la place des mains c'était pour couper des tartes voyez, genre on en aurait offert aux gens on se disait

MG: -Raconte dans l'ordre

MSVSP: -Ouais donc on aurait jamais pu penser que Judith allait devenir dingo parceque voyez on s'était dit qu'avec le nombre de nerd gras et chauves qui aurait là bas la meilleure façon d'attirer du public c'était une femme robot

MG: -une femme robot

MSVSP: -Après comme j'vous disais les disqueuses c'était pour offrir de la bouffe parceque les gens ils aiment bien la bouffe gratos voyez

MG: -Moi j'aime la bouffe gratos

MSVSP: -Après c'est vrai qu'on aurait pas dû faire ce truc de t-shirt mouillé parceque le plus bênet des bênets vous dira qu'électronique et eau ça fait pas bon ménage, comme les irlandais et les rosbiffs, mais faut nous comprendre monsieur l'agent, on avait enfin un public, certes de lubriques, mais un public, on voulait juste faire plaisir aux gens nous, on a pas voulu que ça se passe comme ça

MG: -On a été dépassés par les évenements

MSVSP: -C'était la panique là-bas, les gens hurlaient "mes mains, elle m'a coupé mes mains, je pourrais plus faire des ombres chinoises ou applaudir Pierre Arditi" alors j'ai pris la sulfateuse, car on est toujours armés quand on voyage, surtout dans un pays proche de l'Italie parceque Mortis il sait pas les sacquer les macaronis

MG: -C'est des voleurs

MSVSP: -Mais le truc, c'est que je vois pas bien quand il fait pas clair, et les néons ça éclairent pas beaucoup faut le reconnaitre, alors oui, je plaide coupable, j'ai peut-être dû abattre quelques douzaines personnes par mégarde, mais c'était pour sauver des vies que j'agissais.
Je n'écoutais que le héros en moi, et d'ailleurs c'est quand même moi qui l'ai démoli la Judith, et ça pas un merci, je veux dire quand même quoi, j'suis pas Bono, mais hein voyez quoi.
On est des victimes nous aussi

MG: -Des prisonniers politiques

MSVSP et MG: -gémissements

vendredi, janvier 14, 2011

Quick Frimout

Après avoir effleuré la passionnante vie de Son Altesse Royale le Roi de la Belgique dans le précédant billet de ce présent cyber-espace, voici pour vous amis lecteurs, le -non moins passionnant- récit de l'acquission du Congo Belge par le héros de toute une nation: Quick Frimout
Il y a de ça trois générations, le grand-père du premier spationaute belge participa à la grande compétion d'aviation à laquelle les plus grandes nations étaient conviées afin de déterminer le sort des pays encore polythéistes et cannibales de l'Afrique noire (le premier prix étant, vous l'aurez compris, le Congo).

Le savoir-faire en aéronautique de notre glorieuse patrie étant au zénith de l'estime internationale, le Roi fabriquant lui-même personnellement chaque vaisseau celeste du pays, la Belgique partait évidemment grande favorite.
La course qui promettait d'être haletante, débutait aux pieds bien-veillant de Big Ben et s'achevait au dessus de notre majestueux Atomnium.

Quick Frimout dans son engin volant, le célèbre Sol Lucet Belgicum, ridiculisa les 14 autres pays participants en devancant d'une journée entière le second arrivé, l'italien Stromboli Mangiafoco, qui en mangea ses gants de conduite et des spaghettis bolognaise de rage.
La troisième place du podium revenant à la Prusse arrivée pourtant cinquième, l'Austro-Hongrie représentée par Jànos Irinyi et le Danemark en la personne de Lars Ulrich s'étant livré à une rixe puérile lors de leur arrivée sur nos terres, cause de leur disqualification et raison pour laquelle, depuis ce jour, l'Austro-Hongrie se nomme PipiLand et toutes les villes danoises portent le nom de CacaMouCity.

En hommage au pilote d'exception, le charismatique et triomphant Quick Frimout, on donna son prénom au fleuron de la gastronomie cursive du pays, les restaurants Quick, et les Anglo-saxons, beaux joueurs, utilisèrent son nom pour signifier "rapide"


Carresant les nuages,
Enfant des cieux,
On le dit volage,
Et parfois malicieux,
Traversant les âges,
Ta légende est celle d'un Dieu

poème du père Nathanaël



Même quand il pleut,
Il monte dans son avion,
Il est trop cool,
Il va super vite,
Je l'aime beaucoup,
Plus que Flagada Jones

poème de Corry




lundi, janvier 10, 2011

Son Altesse Royale le Roi de la Belgique


Sa Majesté Royale fardé du traditionnel grimage de Mandrill nous a -à notre plus grand bonheur- présenté ses voeux en ce début d'année solaire,
Certes notre Souverain est devenu aveugle;
et oui, seul deux trous tiennent place là où se trouvait il y a peu, ses deux oreilles perdues lors d'une rixe avec la mère maquerelle alors que notre Altesse tentait de chasser crime et luxure de notre beau pays.
Oui le poids de l'âge commence à peser sur les épaules autrefois musclées de notre tant aimé Monarque, et il y a bien des lunes qu'il a dû se resigner à abandonner sa lourde cape longue de 17 coudées lestée par des années de vadrouille sur les chemins boueux de notre royaume ("la cape elle y rentre pas dedans la machine à nettoyer le linge" me souffle Corinne la femme de ménage du palais au language, ma foi, fort provincial).
Oui il est loin le temps de Jadis-Naguère quand notre Souverain animait encore quotidiennement les 9 émissions pour téléviseur de notre patrie,
loin l'époque où sans bruit, il échangait les dents de laits des enfants tombées dans la journée contre une pièce de 20 francs belge et un carafe de grenadine et que chaque lundi matin, récoltant les poubelles et arrosant les arbres centenaires qui ornent nos rues il nous chantait, de sa voix cristalline, l'hymne national pour nous réveiller en douceur, toujours accompagné de sa harpe et de son arc-à-flèches avec lequel il éradiquait les pigeons pour en faire des tartes pour les plus démunis.

Bien sûr, chaque bambin de la monarchie pourra vous certifier -à raison- que notre Roi troque toujours argent et limonade contre le symbole du temps qui passe et de l'altération de la chair que sont leurs dents de sagesse que notre souverain s'hâte immidiatement de nommer et de mettre sous cloches dans son chateau situé sur la plus haute butte, de la plus haute montagne, de la plus haute province du pays.
Mais notre Altesse Royale a bien dû déléguer certaines tâches trop lourdes à assumer seul, comme le tri postal, la fabrication du pain ou le passage à l'heure d'hiver.

Malgré son âge, son amour raillone toujours plus fort chaque année sur chacun de ses sujets, et irradie ainsi nos coeurs pour une année entière et la puissance de son discours de 4h30 résonnera encore longtemps dans nos oreilles même si notre Roi avait, hélas, mal à la gorge et s'est donc contenté de cligner des yeux en language morse.


Sur ce, bonne année nouvelle, deep-hard-fuck à l'ancienne
longue vie au cyber-espace et à la blogosphère
longue vie à la petite frappe
mais surout,
longue vie au Roi de la Belgique!